CAP AVENTURE : Cabinet de conseil et de recrutement

06 18 48 49 30  contact@capaventure.pro

Le syndrome schizophrénique du management

Le syndrome schizophrénique du management

Petite caricature d’hiver

Parler du syndrome schizophrénique du management, c’est viser une dérive due en majeure partie aux modes de fonctionnement des entreprises globalisées ; dérive qui cristallise les paradoxes normaux et incontournables d’une vie professionnelle d’encadrement… pour les durcir parfois en véritables contradictions.

Si nous passons en revue les principaux paradoxes rencontrés sur le terrain, voici à peu près ce que nous trouvons :

Ÿ – Devoir faire preuve de psychologie et d’écoute, et par conséquent d’une certaine proximité… puis agir de manière directive et sans états d’âme. On pourrait dire : écouter sans entendre.

Ÿ – Devoir obtenir de l’adhésion et du consensus auprès des collaborateurs par de la consultation et de l’argumentation… puis trancher dans le vif sans aucunement en tenir compte, sous la nécessité des contraintes opérationnelles, ou de l’indicateur d’objectif que le manager du dessus veut absolument atteindre pour obtenir sa promotion.

Ÿ – Devoir motiver et fidéliser ses collaborateurs… d’une part sans moyens humains ni financier ; d’autre part en leur faisant « des petits dans le dos » et en s’en débarrassant dès que la réduction des coûts le suggère.

Ÿ – Développer un sentiment d’appartenance et une culture commune, alors qu’on louvoie de fusion en acquisition, de restructuration en restructurations, de ranking à quotas en licenciement, de management par le stress en délocalisations.

Ÿ – Devoir…
Source: RH Info

 
Comments

No comments yet.