CAP AVENTURE : Cabinet de conseil et de recrutement

06 18 48 49 30  contact@capaventure.pro

Faut-il vraiment être heureux au travail ?

Faut-il vraiment être heureux au travail ?

 

La question tombe sous le sens. Evidemment il faut être heureux partout, donc au travail comme ailleurs. Et si le travail permettait d’être plus heureux dans la vie ce serait encore mieux. De là à penser qu’il existe un droit au bonheur über alles, un désir universel et permanent de bonheur qu’il faudrait satisfaire ! Toutes les institutions devraient s’en préoccuper et chacun travailler avec acharnement à construire son bonheur personnel, à atteindre son objectif d’être heureux. Il serait même temps que les courageux législateurs élaborent des lois pour aider les bipèdes à y parvenir, pour forcer les institutions à des résultats en ce domaine.

Il vaut évidemment toujours mieux être heureux que malheureux, beau, jeune, riche, intelligent et en bonne santé plutôt que moche, vieux, pauvre et malade. Mais au-delà de ce genre de truismes, il est clair que la personne a toujours des désirs, tout au long de son existence, même s’ils sont bien différents pour chacun, même s’ils évoluent dans le temps, s’expriment de manière différente, et même s’il est parfois difficile de reconnaître et d’admettre ceux des autres. On ne peut sans doute pas réduire le fait d’être heureux à la satisfaction de ses désirs mais force est de constater que dans le travail, la consommation et le discours ambiant, on ne va généralement guère plus loin. La personne est alors, tout au long de sa vie, animée par le souci de satisfaire des désirs, jamais totalement satisfaits, toujours…
Source: RH Info

 
Comments

No comments yet.